La convergence de l’industrie de la santé avec les réseaux sociaux?

UCB« UCB et PatientsLikeMe s’associent pour faire entendre la voix des personnes souffrant d’épilepsie », c’est le titre du Communiqué de presse qu’UCB, société biopharmaceutique belge, a émis ce jour ; affirmant que c’est le seul partenariat secteur-patient qui vise à améliorer la compréhension de l’épilepsie et qui offre aux personnes souffrant d’épilepsie de pouvoir partager en temps réel et au jour le jour leurs progrès en matière de contrôle des crises et de gestion du traitement.

PatientsLikeMe est la première « cybercommunauté » dédiée aux patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (S.L.A.), de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, du SIDA et de troubles de l’humeur (dépression, trouble bipolaire, anxiété, TOC et ESPT), de fibromyalgie et d’épilepsie. L’ambition de PatientsLikeMe est de renouveler les connaissances de ces maladies au travers des expériences partagées des patients. Dans cette « cybercommunauté », les patients interagissent pour améliorer leur état de santé et les données fournies permettent aux chercheurs de comprendre le mécanisme de ces maladies au quotidien. C’est en créant ainsi la plus grande base d’informations sanitaires que PatientsLikeMe espère accélérer la mise au point de nouveaux traitements plus efficaces.

Un Facebook de l’épilepsie !

C’est un véritable partenariat stratégique que PatientsLikeMe a signer avec UCB visant à créer une plate-forme, dont le lancement est prévu début 2010. Les malades épileptiques de cette « cybercommunauté » consigneront, jour après jour, le vécu et l’évolution de leur maladie. C’est la collecte et l’analyse des témoignages de ces malades qui permettront à UCB de mieux comprendre les patients et d’en savoir plus sur l’épilepsie.

Ben Heywood, Président et Co-fondateur de PatientsLikeMe, est ravi de ce partenariat : « En unissant nos forces avec un leader du secteur, comme UCB, nous pouvons mieux faire entendre la voix du patient auprès des sociétés qui sont disposées à l’entendre et à poursuivre la recherche pour des traitements plus efficaces et de meilleurs soins ».

Les réseaux sociaux au service des patients et de la recherche

Grâce à cette nouvelle plateforme, les patients qui veulent toujours en savoir davantage sur leur maladie, auront accès à des données sur leur maladie en partageant leurs expériences personnelles tandis que les médecins et les chercheurs profiteront d’un outil qui leurs permettra probablement de mieux comprendre les patients, leur vie, leur expérience vis-à-vis des traitements afin de mieux connaitre et lutter contre cette maladie.

Advertisements

6 Responses to “La convergence de l’industrie de la santé avec les réseaux sociaux?”


  1. 1 pierre-yves 17 juin 2009 à 0 h 10 min

    Intéressant et novateur ! crois tu que ce type de partenariat serait possible en Europe ? en France ?

    • 2 Alain 17 juin 2009 à 7 h 56 min

      Merci Pierre-Yves de ton commentaire.
      Possible en Europe? en France?
      J’ai l’intuition (presque la convinction) que la convergence du monde de la santé, au sens large, avec celui des sytsèmes d’information, et en particulier les réseaux sociaux et le Web 2.0, est en marche.
      Cette convergence n’aura de sens que si elle contribue à relever le défi universel de la santé.
      Le Web 2.0 devrait trouver sa place et jouer un rôle dans la recomposition et la réorganisation du parcours et de l’offre de soins.
      A suivre…

  2. 3 DeltaCharlie 17 juin 2009 à 6 h 24 min

    On ne peut que s’interoger quand on connait les pratiques de cette entreprise. Entreprise qui a sciemment coulé un de ses produits : le zyrtech dont le brevet allait passer dans le domaine public, ce pour favoriser son remplaçant protégé le xyzall

    Une fois de plus cela sent le marketing …

    • 4 Alain 17 juin 2009 à 8 h 04 min

      Merci DeltaCharlie pour ton commentaire.
      Je pense que tu as raison, cela sent le marketing… mais le marketing n’est pas forcement un « gros mot » ou une sale maladie…:-)…
      UCB est une entrreprise privée, ce ne sont pas des philantropes! Essayons de ne pas lui faire d’emblée un procès d’intention; j’ai encore la naïveté de croire qu’il est possible de faire du marketing « éthique », gagnant-gagnant, pour l’entreprise et les patients.
      C’est l’avenir qui nous le dira. .

  3. 5 Stéph 17 juin 2009 à 15 h 49 min

    Le concept me semble particulièrement pertinent, nonobstant les risques de dérives purement mercantiles évoquées par DeltaCharlie

    Il faudrait toutefois étudier la faisabilité d’un tel projet au regard de la loi HPST et autres textes à venir.

    Il nous faut enfin sortir des sentiers convenus pour permettre à notre système d’évoluer et de rester LA référence!


  1. 1 Ça buzz pour PatientsLikeMe « biogeekblog Rétrolien sur 17 juin 2009 à 12 h 19 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Mon compte Twitter @AlainClergeot

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juin 2009
L M M J V S D
« Mai   Juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930