Grégory, ton combat pour la vie et la lutte contre la dépendance continuent!

En avril, dans l’un de mes premiers billets, Grégory Perrin : handicap et dialogue de sourd !, je présentais le bataille menée par un jeune tétraplégique contre la structure d’hospitalisation à domicile (HAD) de l’AP-HP, pour une histoire de lève-personne et de normes européennes. A l’époque les journaux titraient « La descente aux enfers d’un trader handicapé » (Le Figaro) ou « Un handicapé privé de soins à domicile » (Le Parisien). Sans famille à Paris, Grégory Perrin avait été contraint de retourner chez sa mère à Pouilly-sous-Charlieu dans la Loire.

Son combat pour la vie

En 2007, Grégory Perrin avait raconté dans un livre bouleversant « Debout ! » (Editeur : Danger Public) son combat pour la vie et la lutte contre la dépendance.

Grégory Perrin est décédé samedi dernier, 19 décembre 2009 et sera enterré samedi prochain, le 26 décembre à 9 heures à l’église Saint-Rambert « le bas » à LYON ; il n’avait que 37 ans ;

Citoyen engagé

Au-delà d’être un « Trader et tétraplégique » comme il se définissait lui-même, investi dans un combat afin de pouvoir vivre normalement et maintenir son indépendance en travaillant, Grégory Perrin était aussi un citoyen engagé il avait été candidat pour le MoDem aux élections législatives dans la 7ème circonscription de Paris (11ème/12ème arrt).

Grégory, pour nous, tu auras été DEBOUT toute ta vie !

Advertisements

3 Responses to “Grégory, ton combat pour la vie et la lutte contre la dépendance continuent!”


  1. 1 guillaume Rochemaure 23 décembre 2009 à 17 h 05 min

    Je suis littéralement atterré par cette terrible nouvelle.
    Je ne connaissais Grégory que de vue.
    Je m’étais un peu impliqué dans sa lutte pour la dignité.
    Bien sûr, par le Mouvement Démocrate, je savais qui il était, et combien il forçait le respect et l’admiration.
    Je connaissais un peu son métier pour avoir, un temps, envisagé de faire son métier de Trader…
    L’heure est réellement grave.
    Il s’agit d’une nouvelle terrifiante.
    On (la sécu) a laissé un handicapé qui avait pourtant combattu son lourd handicap, on a donc laissé, abandonné Grégory a son triste sort.
    Il est décédé dans la quasi-indifférence générale.
    Malgré les soutiens dont il a bénéficié, dont celui méritoire d’Alain, il est donc décédé, abandonné par les médias qui ont du juger que son histoire ne valait pas la peine de quelques lignes dans la presse ou d’une émission de télévision où il aurait eu à lui seul besoin d’un bon moment d’antenne pour expliquer son histoire…
    Cette nouvelle, de nouveau, me laisse sans voix…
    J’ai peine à avoir quelque chagrin tant je suis consterné par l’annonce de son décès…
    Il faut croire que dans notre société, certains ont le triste sort de mourir abandonnés de tous, sauf apparemment, de sa maman, et ce, dans l’indifférence quasi-générale…
    Cette nouvelle effrayante, en cette période de fêtes, ou d’aucuns vont réveillonner et se réjouir de la nouvelle année sonne le glas de notre société qui abandonne les plus faibles…même lorsqu’ils sont les plus courageux.
    Oui, du courage, Grégory en a eu jusqu’à son dernier souffle.
    Adieu donc, Gregory…

  2. 2 Toréador 23 décembre 2009 à 20 h 17 min

    Très dure nouvelle 😦
    Surtout à Noël.

  3. 3 fanfan 24 décembre 2009 à 12 h 33 min

    Dans notre pays, pourtant un des plus riches du monde, nous avons des milliers de Grégory, souffrant de pathologies invalidantes. Notre pays qui se réclame de « liberté,égalité,fraternité » se donne bonne conscience en versant une allocation handicap, qui est bien modeste et ne suffit pas pour vivre, en particulier au regard du coût du logement. Nous en arrivons même à « exporter » certains de nos handicapés dans des pays pourtant moins riches que le notre…
    Bref, nous refusons de nous donner les moyens de la solidarité nationale. Nous refusons d’imaginer plus de possibilités d’insertion par le travail, pour ceux qui en auraient la capacité. Nous refusons à d’autres la reconnaissance par une insertion sociale à leur mesure.
    Nous voila bien loin de l’humanisme dont nous nous réclamons…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Mon compte Twitter @AlainClergeot

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

décembre 2009
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031