Du Health 2.0 à la Santé 2.0…

Il est d’usage de dire que la France est en retard dans l’application du Web 2.0 à la santé…

Communautés virtuelles de patients

Il est vrai que les communautés virtuelles de patients sont principalement d’origine américaine comme PatientLikeMe ou Acor, même si des communautés d’origine européenne comme paginemediche.it (Italie) ou imedo.de (Allemagne) existent.

Communautés de professionnels de santé

Il est vrai également que le leader des communautés de professionnels de santé est américain avec Sermo et qu’en Europe, c’est en Grande-Bretagne avec doc2doc (initiative du BMJ) que l’on trouve la plus grande communauté de professionnels.

Dossiers médicaux électroniques

Il est vrai que les dossiers médicaux les plus aboutis, accessibles au patient sur leur ordinateur ou leur téléphone mobile sont ceux de Google avec Google Health ou Microsoft avec Healthvault même si en France nous avons le dossier pharmaceutique piloté par le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Guides de professionnels et d’établissements de santé

Néanmoins des initiatives existent comme LeGuideSanté en France ou PatientOpinion en Grande Bretagne qui proposent de donner la parole aux patients qui peuvent donner leur avis sur un professionnel ou un établissement de santé.

Et pourtant…

Plusieurs centaines d’experts du web 2.0 en santé, venant des Etats-Unis et de toute l’Europe, se sont réunis les 6 et 7 avril 2010, pour assister à la conférence Health 2.0 Europe qui se tenait pour la première fois à Paris. C’était une occasion unique pour que les français assistent à cette excellente conférence afin de comprendre l’explosion, et plus encore l’impact, de toutes ces initiatives et projets 2.0 dans le domaine de la santé.

Des freins, des peurs… qui expliquent le retard français

Le peu d’intérêt des français, tant au niveau des autorités et des professionnels de la santé que des industriels, s’explique peut-être par les contraintes réglementaires (protection des données personnelles, communication « encadrée » vers les patients des produits de santé, etc.) qui freinent les ardeurs dans le développement de tels projets mais probablement aussi parce que nous n’avons pas encore compris l’impact que le Web 2.0 pourrait avoir dans le domaine de la santé.

Créer des communautés virtuelles d’intérêt, rapprocher les parties prenantes (patients, professionnels de santé, établissement, autorités, payeurs, etc.) et plus encore les faire interagir, faire circuler la bonne information à la bonne personne, coordonner, fédérer, échanger, former, informer, etc. et surtout croire à la création de valeur en faisant confiance à l’intelligence collective.

La France est incontestablement en retard dans la Santé 2.0 mais que chacun se prépare, les changements arrivent à grand pas…
Cette conférence Health 2.0 Europe réussie, comme d’autres initiatives dans le domaine, contribue à préparer ces changements.

Advertisements

3 Responses to “Du Health 2.0 à la Santé 2.0…”


  1. 1 pascal 10 avril 2010 à 20 h 13 min

    Pour les applications « Web 2.0 » dans le domaine de la santé, à mon avis il faut bien distinguer les projet à dominante publique de ceux à dominante privée, qui correspondent si on y réfléchit à une démarche orientée vers une privatisation de la santé, donc méfions-nous quand même, car quand la santé est privatisée ce sont les faibles revenus qui en font les frais : restons vigilants.
    Toute la question pour la France c’est de savoir dans quelle mesure (et si cela est souhaitable) peuvent s’interfacer les données de l’assuré social avec des services privés payants pour l’assuré, comme ça se fait au Royaume-uni par exemple ou des sites tels que 3G doctor (si j’ai bonne mémoire) utilisent les données du NHS.

  2. 2 Dr Louse 27 avril 2010 à 16 h 06 min

    Le Web 2.0 est aussi une formidable opportunité pour faire du webrecrutement. Le Groupe VITALIA vient de se montrer particulièrement créatif en la matière : 3 vidéos parodiques de la série « Dr House » pour expliquer aux internes en fin de cursus qu’ils bénéficieront d’une aide à l’installation de 1500 € / mois pendant 12 mois…

    …ainsi qu’un groupe créé sur Facebook : http://www.facebook.com/pages/CESP-Vitalia/113575768673724?ref=ts

  3. 3 Jessica 28 septembre 2010 à 15 h 08 min

    La santé 2.0 arrive de plus en plus. Ce phénomène est dû en grande partie à l’apparition des réseaux comme Facebook, viadéo, linked in… les réseaux sociaux devenant de plus en plus à la mode, on voit apparaitre des réseaux sociaux dédiés aux médecins. Ils proposent notamment des outils de collaboration dédiée au corps médical. Par exemple la possibilité d’échanger sur une radiographie mise en ligne via ce type de réseaux sociaux. Ainsi, un médecin peut demander l’avis d’un spécialiste situé à l’autre bout du monde. Intéressant, n’est-ce pas ?

    La santé 2.0 est sans doute une partie de notre avenir.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Mon compte Twitter @AlainClergeot

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930