Posts Tagged 'Grand Emprunt National'

« esante.gouv.fr »: un portail au service de l’e-santé

Aujourd’hui, jeudi 24 juin 2010, je ne pouvais passer sous silence l’ouverture du portail media « esante.gouv.fr » véritable plate-forme informative et collaborative sur l’e-santé

Un maître d’oeuvre: l’ASIP Santé

L’ASIP Santé (l’Agence des systèmes d’information partagés de Santé) est une agence d’État placée sous la tutelle du Ministère de la Santé et des Sports, qui a pour objectif de favoriser le développement des systèmes d’information dans le domaine de la santé et le secteur médico-social. En tant qu’opérateur de la e-santé auprès du Ministère de la Santé et des Sports, l’ASIP Santé a pour rôle de définir le cadre national technologique de la e-santé et de piloter les projets d’échange et de partage des données de santé, au service de la coordination et de la qualité des soins.

Le portail « esante.gouv.fr » : un lieu de rencontre et d’expression

Tous les acteurs concernés, régionaux, nationaux et internationaux, pourront, au travers de ce portail, exprimer leurs points de vue, promouvoir leurs projets et partager leurs expériences. Disponible en français et en anglais, son objectif est de développer la connaissance sur la e-santé et de promouvoir les services qu’elle permet d’offrir à l’organisation des soins et au service tant des acteurs nationaux que d’un public international.

Sept rubriques rédactionnelles

Sept rubriques rédactionnelles permettront à l’internaute de consulter des articles, de poster des commentaires, ou de télécharger des documents d’information complémentaires sur différents sujets : politique publique, territoires, services, télémédecine, DMP (Dossier Médical Personnel), interopérabilité, éthique.

Un ensemble de services

L’ASIP Santé met par ailleurs à disposition un ensemble de services concrets : référentiels, études, glossaire, publications, repères juridiques, services CPS (Carte de Professionnel de Santé)…

L’e-santé : une priorité nationale !

Le développement de la e-santé en France devient une véritable priorité pour le Gouvernement. En effet, la e-santé constitue un véritable levier pour faire face aux défis économiques, démographiques et de santé publique. A ce titre, le développement de la e-santé est repris aujourd’hui parmi les neuf thématiques principales retenues dans le cadre des nouveaux usages numériques proposés par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi (Grand emprunt et Plan de développement de l’économie numérique).
Abonnez vous à la lettre de diffusion « Trajectoires« , consultez les différents articles et dossiers, déposez des commentaires, etc. bref faites vivre ce portail dans l’intérêt du développement de l’e-santé en France.
Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez visionner la vidéo de présentation du portail

Une proposition innovante pour le grand emprunt de 2010 : 4 milliards pour l’e-santé!

e-santé

Le Président de la République a décidé de lancer un grand emprunt au début de l’année 2010. D’ici là, une commission animée par Alain Juppé et Michel Rocard doit faire des propositions de priorités nationales afin d’allouer ces ressources.

Le GFI propose 5 programmes prioritaires

Le Groupe des fédérations industrielles (GFI), qui rassemble 14 fédérations industrielles et revendique représenter 90% de l’industrie, souhaite que ce grand emprunt participe au financement de cinq programmes pour un total de 23,4 milliards d’euros, dont 4 milliards alloués à l’e-santé.

Ces 5 programmes essentiels pour l’avenir industriel sont :

  1. Faciliter et accélérer les transferts de R et D et d’innovation dans l’industrie et vers les marchés du futur
  2. Stimuler la croissance verte
  3. Dynamiser la numérisation de la société française
  4. Créer des infrastructures avancées dans deux domaines : le transport et la gestion d’énergies et de matières premières et le transport multimodal
  5. Renforcer les fonds propres et les moyens de financement des PME et des ETI

L’une des propositions du troisième programme : « Dynamiser la numérisation de la société française » est dédié à la santé en lançant un ambitieux programme national d’e-santé.

Un double enjeu

Ce programme d’e-santé propose de répondre un double enjeu :

– Anticiper les défis de la démographie et du vieillissement de la population
– Optimiser, sur tout le territoire, les systèmes de soins tant en termes de qualité que de coûts.

Cette démarche structurante suggère d’associer toutes les parties prenantes privées et publiques en généralisant le recours à la télémédecine et en développant la télésanté.

Un objectif ambitieux

L’objectif est ambitieux : 10 % de patients suivis sur leur lieu de vie d’ici à 2012 et rendre accessible, d’ici à 2020, à toute personne fragilisée, le choix de demeurer chez elle.

Pour atteindre ces objectifs, le GFI propose d’allouer 1 milliard d’euros supplémentaire par an sur cinq ans pour la R&D et l’innovation et de consacrer 3 milliards pour la création du fonds de garantie.

Il recommande d’allouer 4 milliards d’euros à ce programme d’e-santé d’ici à 2012-13.

Yvon Jacob, président du GFI, a été auditionné le 30 septembre dernier par la commission du grand emprunt animée par Alain Juppé et Michel Rocard.

Que restera-t-il de l’e-santé dans le rapport final?

Que restera-t-il de cette proposition dans le rapport qui sera remis au Président de la République en novembre prochain ? Personne ne le sait aujourd’hui mais cette proposition est incontestablement innovante et pourrait être le mayen de répondre de façon structurante au défi de l’évolution de notre système de santé.

Les Membres du GFI :

Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA)
Confédération Française de l’Industrie des Papiers, Cartons et Celluloses (COPACEL)Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA)
Fédération Française de l’Acier (FFA)
Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication (FIEEC)
Fédération des Industries des Équipements pour Véhicules (FIEV)
Fédération des Industries Mécaniques (FIM)
Fédération de la Plasturgie
Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS)
Syndicat Français de l’Industrie Cimentière (SFIC)
Union des Industries Chimiques (UIC)
Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM)
Union des Industries Textiles (UIT)
Union Nationale des Industries Françaises de l’Ameublement (UNIFA)

Il est a noté que la Fédération Française des Industries de Santé (Féfis) n’est pas membre du GFI.


Mon compte Twitter @AlainClergeot

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

février 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728