Posts Tagged 'Rougeole'

Rougeole : après l’OMS, c’est l’Institut de veille sanitaire qui s’inquiète d’une couverture vaccinale insuffisante

Début décembre 2009, j’avais écrit un billet intitullé L’OMS met en garde sur un risque de résurgence de décès dus à la rougeole : dommage collatéral de la polémique sur la vaccination contre la grippe A H1N1 ?, aujourd’hui c’est l’Institut de veille sanitaire (InVS) qui nous alerte sur l’intensification de l’épidémie de rougeole pour la France ; en effet, le nombre de cas a plus que doublé, passant de 604 en 2008 à 1 525 en 2009. La conclusion est sans appel : c’est la couverture vaccinale qui reste insuffisante.

La rougeole est redevenue en juin 2005 une maladie à déclaration obligatoire

En France, en 2005, un plan national d’élimination de la rougeole a été mis en place avec comme objectif de couverture vaccinale de 95 % à l’âge de 2 ans. Pour mémoire la recommandation actuelle de vaccination contre la rougeole (avec un vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole) est l’administration d’une 1re dose à 12 mois et d’une 2e dose entre 13 et 24 mois ; de plus, une circulaire de la Direction générale de la santé fixe des recommandations spécifiques de vaccination autour d’un cas ou de cas groupés.

Evolution de l’incidence depuis 2006

Alors que la circulation du virus semblait assez limitée en 2006 et 2007 (respectivement 44 et 40 cas déclarés), une résurgence de la maladie en France a été observée au printemps 2008 avec une nette accélération à l’automne de cette même année : 604 cas déclarés en 2008 et un nombre provisoire de rougeoles déclarées de 1525 pour 2009. Pour le mois de janvier 2010, l’InVS a déjà reçu près de 100 déclarations obligatoires de rougeole.

Quelles âges pour les cas de rougeole ?

L’âge médian (l’âge médian est l’âge qui divise la population en 2 groupes numériquement égaux, la moitié est plus jeune, l’autre moitié est plus âgée) des cas de rougeole en France est de 12 ans (extrêmes : 1 mois – 76 ans). Les enfants de moins de 1 an représentaient près de 8 % des cas (122 cas déclarés) et les adultes de 20 ans ou plus représentaient 23 % des cas. Entre 2008 et 2009, la distribution des cas par groupes d’âges a significativement changé, avec notamment une augmentation significative en 2009 de la proportion des cas de moins de 1 an ainsi que des cas âgés de 20-29 ans..

Vaccinés ou pas ?

L’analyse du statut vaccinal montre que sur les 1 313 cas pour lesquels ce statut était renseigné, 83,5 % n’étaient  vaccinés contre la rougeole, 13 % n’avaient reçu qu’une dose, seulement 2 % avaient vraiment reçu 2 doses et, enfin, le nombre de doses était inconnu pour 1,5 %.

Foyers épidémiques recensés et populations concernées

Dans 23% des cas documentés, l’école est le lieu présumé de contage mais depuis début 2009 des foyers épidémiques ont aussi été observés dans la communauté des gens du voyage, favorisés par les rassemblements réguliers de personnes venant de différentes régions de France et d’autres pays européens.

Sous-estimation des cas de rougeole

Même si des actions de sensibilisation à la déclaration obligatoire de la rougeole ont été menées auprès des professionnels de santé depuis fin 2008 il a été clairement démontré, notamment lors des investigations des cas groupés que les chiffres de déclaration obligatoire sous-estimaient l’incidence réelle de la rougeole.

Situation préoccupante

L’augmentation significative de la proportion de cas chez les moins de 1 an et les 20-29 ans a été observée entre 2008 et 2009 traduise un niveau d’immunité insuffisant des jeunes adultes (les jeunes mères ne transmettent ainsi pas d’anticorps maternels pendant leur grossesse) et l’importance des recommandations vaccinales dès 9 mois pour les enfants entrant en collectivité. Bien qu’une amélioration de la couverture vaccinale du vaccin contre la rougeole à 24 mois en France soit observée ces dernières années, elle reste insuffisante et inférieure au niveau fixé par le plan national.

Cette situation préoccupe l’Institut de veille sanitaire ; renforcer les activités de vaccination contre la rougeole des jeunes enfants ainsi que celles du rattrapage des enfants, adolescents et jeunes adultes telles que recommandées dans le calendrier vaccinal restent prioritaire

Après l’OMS qui s’inquiétait et met en garde contre une possible résurgence des décès dus à la rougeole si les efforts de vaccination n’étaient pas maintenus c’est l’Institut de veille sanitaire qui prend le relai pour la France. J’espère que l’InVS sera bien entendu et que la polémique sur la vaccination contre la grippe A H1N1 ne viendra pas altérer l’impact des actions qui sont, et seront, prises dans ce domaine.


Mon compte Twitter @AlainClergeot

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31